Quelques réponses à vos questions

D’une part, la spécificité de nos constructions nous amène à un calcul prenant en charge divers facteurs propres aux constructions flottantes. Ainsi le prix de base sera en fonction de la surface du flotteur, de son épaisseur et de sa profondeur.

La taille du flotteur sera fonction du type de maison que vous souhaitez réaliser et de ses élévations.

D’autre part, en fonction des options retenues, de ou des élévations et du lieu d’implantation, chaque maison flottante ne peut-être chiffré sans une étude préalable (APS)

Pour plus d’informations nous contacter

On peut installer une maison flottante sur les fleuves, les plans d’eau publics ou privés, les darses ou même sur d’anciennes sablières.

Sur les fleuves et darses
Les fleuves en France et en Belgique font partie du domaine public. Il vous faudra faire une demande d’emplacement, avec avant-projet, auprès des VNF (Voies Navigables de France) qui gèrent les 6 700 km de canaux et de fleuves aménagés et les 40 000 hectares de domaine public fluvial. En Belgique, ce sera auprès des Voies Hydrauliques de Wallonie.
Dans ce cas et seulement pour la Wallonie, vos demandes de choix d’emplacement passeront par Une Maison Sur l’Eau qui répercutera à l’ingénieur en chef des Voies Hydraulique de Wallonie.

Sur les plans d’eau privés
Il vous faudra présenter un avant-projet de votre maison flottante, au maire et demander un permis de construire.

Sur les plans d’eau communaux
Dans tous les cas, nous vous assisterons dans le montage de votre dossier administratif.

Il existe plusieurs cas de figure :

En France :

1- Si vous désirez un emplacement sur un fleuve, il faut faire une demande auprès de la subdivision (désormais dénommée UTI) des VNF de votre région muni d’un avant-projet. En région parisienne où les demandes sont nombreuses, il faut s’inscrire sur une liste d’attente.

2- S’il s’agit d’implanter une maison flottante sur un plan d’eau privé que vous souhaitez acheter, vous devez vous rapprocher du maire et faire une demande de permis de construire avec un avant projet.

En Belgique :

1- Qu’il s’agisse d’un emplacement sur un fleuve ou sur un plan d’eau privé, il faut faire une demande auprès des Voies Hydrauliques de Wallonie. C’est Une Maison sur l’Eau qui recevra les dossiers et transmettra directement la demande à l’ingénieur en chef des Voies Hydrauliques, accompagnée de l’avant projet.

Quel que soit le cas de figure, nous vous assisterons dans vos démarches administratives pour votre maison flottante car nous connaissons bien vos interlocuteurs.

Si vous implantez votre maison flottante sur un cours d’eau, non. Une maison flottante est considérée légalement comme un bateau.

Si vous implantez votre maison flottante sur un plan d’eau ferme et privé, il sera nécessaire de vous rapprocher du maire et faire une demande de permis de construire accompagné d’un avant-projet.

Nos matériaux de construction et nos équipements sont choisis pour leurs qualités environnementales. Le système constructif respecte la RT 2012. Nous exploitons les ressources naturelles autant que possible et adaptons des systèmes de chauffage à économie d’énergie. Leur choix est proposé en fonction des sites d’implantation et des budgets. Nous favorisons la récupération des eaux de pluie. À votre demande, différentes options vous seront proposées pour Évoluer vers une maison sur l’eau, parfaitement passive. Toutes nos maisons flottantes sont équipées de centrales d’épuration des eaux grises et sont sans conséquences néfastes sur la faune et la flore. Nous pouvons aussi proposer des solutions pour limiter la propagation des champs électriques et magnétiques. Toutes ces solutions vous seront proposées et expliquées lors de l’avant-projet.

Oui, les économies d’énergie sont une priorité dans nos maisons flottantes.

– Choix de chauffage basse température et isolation, vont nous permettre de vous proposer selon le lieu, le meilleur compromis pour baisser au maximum vos factures.

– Isolation des cloisons de doublage (cela reste un petit secret, seuls nos clients en connaitrons la composition). Mais à titre d’info 0,034 et R jusqu’à 2,63 M2 K/W. Acoustique -41 dB. Feu euro class B-s1; d0.

– chaudière à récupération d’énergie

À votre demande et en fonction de votre budget, nous pouvons vous proposer un système de construction passif selon les normes en vigueur.

Pour finir, la qualité environnementale de nos maisons induit des choix qualitatifs au niveau des matériaux, de l’acoustique, de la qualité de l’air et selon les risques d’allergies,  la prise en compte de ceux-ci dans les proportions constructives.

En France, si vous souhaitez implanter votre maison flottante sur un cours d’eau, il faut s’adresser aux VNF (Voies Navigables de France) qui gèrent les 6 700 km de canaux et fleuves aménagés et les 40 000 hectares de domaine public fluvial.

En Belgique, vous devrez vous adresser aux Voies Hydrauliques de Wallonie par notre intermédiaire.

Dans tous les cas, Une Maison sur l’Eau vous assistera dans vos démarches administratives car nous connaissons bien vos interlocuteurs.

Nos maisons flottantes sont fabriquées dans le Friesland (Nord-Est des Pays-Bas) dans les locaux de nos partenaires Néerlandais. À ce jour ils ont construit plus de 2000 maisons flottantes de qualité depuis 1962.

Les fleuves et canaux que nous emprunterons détermineront son type d’assemblage. La maison flottante arrivera dans son état d’achèvement final. Pour ce parcours, nous utiliserons principalement le transport fluvial pour des raisons pratiques et dans le souci de limiter notre empreinte écologique. Nos grutiers aux Pays-Bas et en France procèderont à la mise en cale de votre maison et à sa remise à l’eau sous l’œil attentif et professionnel de nos partenaires transporteurs . Le seul cas ou nous ferons appel à des transporteurs autres que fluviaux est celui de maisons implantées sur lacs ou étangs, ou les quelques derniers kilomètres seront assurés par convoi exceptionnel.

Une Maison sur l’Eau agit en tant qu’affréteur. Un coût de transport a déjà été négocié avec notre partenaire. Le prix étant fonction de la destination finale, celui-ci n’est pas inclus dans la construction. Et bien sur, pas de camions faisant de multiples aller-retour, de livraison de sable, d’enlèvement de gravas … qui font qu’une construction à terre est faite de centaines de livraisons dont le coût et l’empreinte carbone s’avèrent bien supérieur.

Oui, nos maisons flottantes sont couvertes par l’équivalent d’une garantie décennale et nos flotteurs sont garantis 20 ans. Toutes nos maisons respectent bien entendu l’ensemble des normes et homologations en vigueur.

Qu’ils soient habitables ou pas, nos flotteurs sont réalisés dans un béton très spécifique selon un système développé qui permet d’éviter toute sortie d’eau contrairement aux flotteurs en acier. Autre avantage par rapport à l’acier, ils ne subissent pas les agressions des eaux salines ou saumâtres ni celles de « l’électrode de sable » particulière aux sablières. De plus, ils sont garantis 20 ans.

Le flotteur béton, outre sa résistance accrue, permet de travailler sur une base saine en termes de réglementation thermique. En effet il est particulièrement difficile d’obtenir une isolation de qualité sur une coque acier. Cela est du à l’absence de déphasage du métal (conducteur thermique). D’autre part, une sortie et une mise en cale sèche obligatoire et fort coûteuse est exigée tous les 10 ans pour les péniches d’habitation, ce qui n’est le cas pour les structures bétons de nos maisons flottantes.

Oui bien sur, on peut construire une maison flottante sur un plan d’eau privé mais il vous faudra présenter un avant-projet et faire une demande de permis de construire auprès du maire de la commune concernée.

Nous vous assisterons dans le montage de votre dossier administratif.

Les maisons flottantes implantées sur le domaine fluvial dépendent des réglementations spécifiques des voies navigables et sont enregistrées comme tels. Elles sont immatriculées comme tous navires et battent pavillon français. Elles doivent répondre aux normes de sécurité comme tous établissements flottants, ainsi vous ne serez pas surpris d’avoir sous votre toit : gilets de sauvetage, bouées et ligne de vie et même, feux de navigation (quoique bien discrets).

Oui, mais cela est rarissime. Nos implantations s’inscrivant dans la pérrenité. Si toutefois vous désirez la déplacer vers un nouvel emplacement accessible par voie d’eau, elle y sera acheminée par un pousseur. Si le nouvel emplacement n’est pas totalement accessible par voie d’eau, les derniers kilomètres se feront par la route par notre partenaire transporteur.

Une série de post illustrés de photos décrivant étape par étape le processus de construction de nos maisons flottantes est disponible sur notre page Facebook.

Il faut 9 mois en moyenne pour construire une maison flottante. La durée peut être un peu prolongée quand la maison doit être remontée sur site car il faudra mettre la maison hors d’eau. Parfois les aléas de la météorologie peuvent rendre certains travaux plus longs.

Le flotteur en béton ne nécessite aucun entretien et la maison flottante est une maison en ossature bois. Elle demande donc l’entretien ordinaire d’une maison de ce type en tenant compte des bardages choisis.

Non ! Contrairement aux maisons flottantes avec flotteurs aciers ou aux péniches habitation. Nos flotteurs en béton spécifiquement conçus sont garantis 20 ans. S’il doit y avoir une intervention sur le flotteur, elle sera effectuée par un plongeur spécialement agréé sans sortir la maison de l’eau.

Oui, tout à fait. Nous avons tenu à ce que tous les équipements de nos maisons flottantes bénéficient d’une garantie revendeur en France et en Belgique et donc d’un S.A.V. Il sera suggéré des contrats d’entretien annuel pour certains équipements tels que chaudière et centrale d’épuration.

De la même façon que pour une construction à terre, nous faisons appel aux différents gestionnaires des réseaux (EDF, France Télécoms…) pour procéder à l’acheminement de leurs services. Sur certains sites non desservis, nous pouvons proposer une autonomie complète de la maison flottante.
 

Dans notre souci de respecter l’environnement et la réglementation, toutes nos maisons flottantes sont équipées d’une centrale d’épuration qui permet d’assainir les eaux sales domestiques et de les renvoyer au milieu naturel après traitement.

Oui, bien sûr. Si vous avez un projet, nous pouvons vous faciliter la visite d’une maison flottante au Pays-Bas. Lorsque la construction de votre maison flottante sera lancée, nous vous offrons de venir la découvrir, aux étapes d’avancement de votre choix, sur le chantier situé dans la très belle région du Friesland. Ceci est compris dans le prix de vente de la maison.

Le marché de la revente aux Pays-Bas est très dynamique. Nous pouvons mesurer l’intérêt grandissant pour ce type d’habitat par les VNF pour la France, les Voies Hydrauliques de Wallonie pour la Belgique, les conseils régionaux et les communes. Le design de votre maison et ses qualités de construction susciteront l’intérêt, c’est certain.

Oui, bien sur. Les premières de nos constructions ont plus de 50 ans d’âge. Elles bénéficient en plus de la qualité des bois scandinaves, d’aciers d’échantillonnage supérieur et des meilleurs ciments. Nos maisons flottantes sont aussi solides que des maisons sur fondations, vide sanitaire ou sur plots. Bien entendu, elles respectent les documents techniques unifiés (DTU).

En France et en Belgique, vous ne pouvez pas devenir propriétaire de l’emplacement qui vous est attribué. Les fleuves ainsi que leurs berges appartiennent au domaine public. A l’obtention de l’emplacement, vous signerez une convention d’occupation du territoire (COT) et vous devrez vous acquitter d’une redevance mensuelle variable selon les régions, les communes. Légalement assimilé à un bateau, vous ne serez pas soumis à l’impôt foncier et en cas de revente, dans le cadre d’une résidence secondaire, à la taxe sur la plus-value immobilière.

Bien entendu, si vous êtes propriétaire d’un terrain avec un étang, vous serez, de fait, propriétaire de votre emplacement.

Tout dépend de l’emplacement. Le mode de calcul est effectué sur la base des mètres carrés occupés. Les contrats sont délivrés par le gestionnaire du domaine public (VNF, CNR, port autonome, chambre de commerce ou port privé),?Les prix peuvent varier pour une péniche Freycinet (38,5 m/5m soit 192,50 M2) de 700 euros à 5000 euros/an et parfois plus dans les villes touristiques ou le centre de Paris. Dès votre localisation choisie nous vous assisterons dans cette démarche.

Non, tout d’abord nos maisons flottantes sont équipées de pompes très performantes à déclenchement automatique et en cas d’avarie même légère sur le flotteur en béton notre équipe de plongeurs procède à une réparation définitive par infiltration haute pression ne nécessitant pas de mise en cale sèche.

Il faut obtenir auprès des V.N.F, la C.O.T ou Convention d’Occupation Temporaire. Elle autorise votre maison flottante à stationner sur le domaine public fluvial. En complément il vous faut avoir l’agrément du maire de la commune. Voir également la question  » Où peut-on installer une maison flottante ? « .

Oui, c’est possible d’agrandir une maison flottante en ajoutant un flotteur supplémentaire qui sera accouplé au flotteur existant. Mais une surélévation sur la structure initiale est impossible, le flotteur étant conçu pour une charge spécifique dont le calcul est effectué par notre bureau d’étude.

En ce qui concerne la taxe foncière, une maison flottante est considérée comme un bateau et à ce titre n’est pas un bien immobilier. Mais l’administration fiscale peut considérer que la maison sur l’eau ne pouvant se mouvoir par ses moyens propres, elle serait donc soumise à la taxe foncière.

Une maison flottante est soumise la taxe d’habitation puisqu’elle bénéficie des services municipaux.

Comme les bateaux-logement, les maisons flottantes peuvent être assurées. En plus du renflouage, vous aurez les mêmes garanties que pour n’importe quel logement. A ce titre, notre partenaire assureur développe un contrat spécifique garantissant nos maisons flottantes selon leurs valeurs, leurs aménagements, vos biens personnels et les risques.

Notre partenaire assureur établira un contrat en fonction de l’objet de la maison flottante, bien personnel, bien locatif, voir établissement recevant du public (ERP/PMR)*. Le contrat d’assurance dépendra aussi des équipements spécifiques exigés par les réglementations pour des maisons en location en tenant compte du type de clientèle accueillie.

*ERP= Etablissement recevant du public? PMR= Personne à mobilité Réduite

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial